Publié sur 1 March 2018

Hypothalamus: Anatomie, Fonction, Diagramme, conditions, conseils santé

L’hypothalamus est une petite région du cerveau. Il est situé à la base du cerveau, près de la glande pituitaire .

Bien qu’il soit très faible, l’hypothalamus joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions importantes, notamment:

  • libérant des hormones
  • la régulation de la température corporelle
  • le maintien des cycles physiologiques quotidiens
  • contrôle de l’appétit
  • la gestion du comportement sexuel
  • la régulation des réponses émotionnelles

L’hypothalamus a trois régions principales. Chacun contient des noyaux différents. Ce sont des groupes de neurones qui exécutent des fonctions vitales, comme la libération des hormones.

région antérieure

Cette zone est aussi appelée la région supraoptique. Ses noyaux principaux comprennent les noyaux supra-optiques et paraventriculaire. Il y a plusieurs autres petits noyaux dans la région antérieure ainsi.

Les noyaux dans la région antérieure sont en grande partie impliqués dans la sécrétion de diverses hormones. Un grand nombre de ces hormones interagissent avec l’hypophyse à proximité pour produire des hormones supplémentaires.

Certaines des hormones les plus importantes produites dans la région antérieure comprennent:

  • Hormone de libération de la corticotropine (CRH). CRH est impliqué dans la réponse du corps à la fois le stress physique et émotionnel. Il signale la glande pituitaire pour produire une hormone appelée hormone corticotrope (ACTH). ACTH déclenche la production de cortisol, une hormone de stress importante.
  • Hormone de libération de la thyrotropine (TRH). Production TRH stimule la glande pituitaire pour produire l’ hormone stimulant la thyroïde (TSH). TSH joue un rôle important dans la fonction de nombreuses parties du corps, comme le cœur, tractus gastro - intestinal, et les muscles.
  • Hormone de libération de gonadotrophine (GnRH). La production de GnRH provoque l’hypophyse de produire des hormones de reproduction importantes, telles que l’ hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’ hormone lutéinisante (LH).
  • Ocytocine. Cette hormone contrôle de nombreux comportements et des émotions importantes, telles que l’ excitation sexuelle, la confiance, la reconnaissance et le comportement maternel. Il est également impliqué dans certaines fonctions du système reproducteur, comme l’ accouchement et l’ allaitement.
  • Vasopressine. Aussi appelée hormone antidiurétique (ADH), cette hormone régule les niveaux d’eau dans le corps. Lorsque vasopressine est libéré, il signale les reins à absorber l’ eau.
  • Somatostatine. Somatostatine travaille pour arrêter l’hypophyse de libérer certaines hormones, y compris les hormones de croissance et des hormones stimulant la thyroïde.

La région antérieure de l’hypothalamus contribue également à réguler la température du corps par la sueur. Il maintient également des rythmes circadiens. Ce sont des changements physiques et comportementaux qui se produisent sur un cycle quotidien. Par exemple, être éveillé pendant la journée et dormir la nuit est un rythme circadien lié à la présence ou l’absence de lumière.

région du Moyen-

Cette zone est aussi appelée la région tubéral. Ses noyaux principaux sont les noyaux ventromédian et en arc de cercle.

Le noyau ventromédian aide à contrôler l’appétit, tandis que le noyau arqué est impliqué dans la libération de l’hormone libérant l’hormone de croissance (GHRH). GHRH stimule la glande pituitaire pour produire l’hormone de croissance. Il est chargé de la croissance et le développement du corps.

région postérieur

Cette zone est aussi appelée la région mamillaire. Le noyau hypothalamique postérieur et les noyaux mamillaires sont ses noyaux principaux.

Le noyau hypothalamique postérieur aide à réguler la température du corps en provoquant craquelures et bloquer la production de sueur.

Le rôle des noyaux mamillaires est moins claire. Les médecins pensent qu’il est impliqué dans la fonction mémoire.

Utilisez ce diagramme 3-D interactif pour explorer l’hypothalamus.

Lorsque l’hypothalamus ne fonctionne pas correctement, il est appelé dysfonction hypothalamique.

Plusieurs choses peuvent provoquer un dysfonctionnement hypothalamique, y compris:

dysfonction hypothalamique joue un rôle dans de nombreuses conditions, y compris:

  • Diabète insipide. Si l’hypothalamus ne produit pas et libérer suffisamment vasopressine, les reins peuvent enlever trop d’ eau. Cela provoque une augmentation de la miction et la soif. Contrairement aux personnes avec le diabète sucré, les personnes atteintes insipide diabète ont des taux de sucre dans le sang stable.
  • Syndrome de Prader-Willi. Ceci est une maladie rare, maladie héréditaire. Il provoque l’hypothalamus d’enregistrer pas quand quelqu’un est plein après avoir mangé. Les personnes atteintes du syndrome de Prader-Willi ont une envie constante de manger, ce qui augmente le risque d’obésité. Les autres symptômes comprennent un métabolisme plus lent et le muscle ont diminué.
  • Hypopituitarisme. Ce trouble se produit lorsque l’hypophyse ne produit pas assez d’ hormones. Alors qu’il est généralement causée par des dommages à la glande pituitaire, la dysfonction hypothalamique peut aussi causer. De nombreuses hormones produites par l’hypothalamus affectent directement celles produites par l’hypophyse.

conditions hypothalamiques peuvent provoquer une série de symptômes. Quels sont les symptômes que vous pouvez rencontrer dépendent de la part de l’hypothalamus et les types d’hormones impliquées.

Certains symptômes qui pourraient signaler un problème de hypothalamus comprennent:

Alors que certaines conditions hypothalamus sont inévitables, il y a quelques choses que vous pouvez faire pour garder votre hypothalamus en bonne santé.

Manger une alimentation équilibrée

Tout en mangeant un régime alimentaire équilibré est important pour chaque partie du corps, il est particulièrement important en ce qui concerne l’hypothalamus. Une récenteétude chez la souris a révélé que manger une alimentation riche en graisses a conduit à une inflammation de l’hypothalamus.

Un autre étudechez la souris a constaté qu’un régime riche en sucre a également causé l’ inflammation de l’hypothalamus. Pour réduire votre risque, assurez - vous que vous êtes au courant de la quantité de sucre que vous consommez par jour.

Dormez suffisamment

A 2014 étudea constaté que la privation de sommeil était associée à la dysfonction hypothalamique chez le rat. De plus, les chercheurs impliqués dans l’étude suggèrent que la privation de sommeil peut augmenter le risque d’une personne de maladies neurologiques.

Si vous avez une difficulté à dormir, essayez ces 10 remèdes naturels pour vous aider à dormir et garder votre hypothalamus fonctionne correctement.

Exercice

Comme manger une alimentation équilibrée et d’ obtenir suffisamment de sommeil, l’ exercice régulier augmente votre santé en général. Toutefois, si vous rencontrez des problèmes avec la partie de l’ alimentation, l’ exercice est particulièrement important. A 2012 étude sur des souris ont constaté que même une quantité modérée d’exercice régulier réduit l’ inflammation hypothalamo liée à un régime riche en graisses. Vous ne savez pas où commencer? Consultez le guide de notre débutant à élaborer.