Publié sur 22 March 2018

Perte de cheveux: pourrait être la cause du VIH?

La perte de cheveux est un effet secondaire fréquent des premiers médicaments anti-VIH tels que l’AZT, Crixivan et Atripla. Mais ces médicaments sont moins fréquemment utilisés aujourd’hui. Bien que certaines études de cas ont été signalés, un traitement antirétroviral moderne ne cause généralement pas de perte de cheveux.

la perte de cheveux est une partie naturelle du vieillissement et peut se produire pour des raisons autres que le VIH. Ici, nous allons explorer quelques conditions qui causent la perte de cheveux et la façon dont ils pourraient être liés au VIH.

« Télogène » fait référence aux cheveux qui ne se développe pas parce qu’il est dans l’état de repos. « Effluvium » est un mot scientifique qui signifie sortie, ou l’effusion de cheveux. Effluvium télogène (TE) se produit lorsque trop de poils cessent de croître depuis trop longtemps d’une période. Lorsque de nouveaux cheveux commence enfin à se développer, il pousse les cheveux au repos sur, entraînant l’ excrétion.

On sait très peu à propos de TE, mais les personnes vivant avec le VIH peuvent être sujettes à la condition.

VIH et TE

TE peut résulter d’une infection, une maladie chronique, le stress physique ou psychologique, et une mauvaise alimentation (en particulier une carence en protéines). Tous ces facteurs sont également associés au VIH.

Tout ces éléments peuvent « choc » système d’une personne et le résultat de la perte de cheveux. Autant que50 pourcent des cheveux d’une personne peut tomber dans les deux mois après le choc initial, avec les cheveux qui sortent à pleines mains parfois.

Alopécie se produit lorsque les cheveux Diffuse de partout dans le cuir chevelu tombe. Alopécie est une condition connue pour accompagner les troubles immunitaires. Selon une étude publiée en 2006, environ 7 pour cent des personnes vivant avec le VIH a rapporté alopécie diffuse.

Acyclovir (Zovirax), un médicament couramment utilisé pour traiter l’ herpès génital , peut causer la perte de cheveux. Les fournisseurs de soins de santé prescrivent parfois acyclovir aux personnes vivant avec le VIH. Il peut être utilisé pour traiter ou prévenir l’ herpès de la peau, les yeux, le nez et la bouche, qui peut se développer avec l’ infection à VIH.

Acyclovir est également utilisé pour traiter leucoplasie , une condition liée au VIH qui se traduit par des taches blanches, velues sur la langue ou à l’ intérieur de la joue.

Les MST syphilis peuvent également entraîner la perte de cheveux.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes vivant avec le VIH vivent longtemps. Une étude récente des adultes séropositifs au Canada et aux États-Unis a montré que les personnes atteintes par le VIH à l’âge de 20 peuvent vivre aussi longtemps que toute autre personne dans ces pays.

Cela signifie que les symptômes hormonaux - y compris la calvitie mâle et femelle - peuvent se produire dans le cadre du processus de vieillissement. Beaucoup d’hommes sont en train de perdre les cheveux par l’âge de 60 ans.

Les questions liées à la maladie elle-même peut être un facteur aggravant, bien que peu de recherche existe sur le sujet.

Les carences en fer peut conduire à la perte de cheveux chez les femmes préménopausées. Toute personne de perdre une grande quantité de sang régulièrement peut développer une carence en fer et par conséquent l’expérience de perte de cheveux.

Une glande thyroïde qui produit un excès ou un déficit d’hormones peut également contribuer à la perte de cheveux.

La plupart du temps, la perte de cheveux causée par l’un des problèmes mentionnés ci-dessus est temporaire. Il est important de se rappeler que dans le cas de TE, les cheveux tombent parce que de nouveaux cheveux est de plus en plus dans.

Dans les cas graves de perte de cheveux, des injections de stéroïdes peuvent favoriser la croissance des cheveux. Les crèmes topiques peuvent également stimuler la croissance.

En dehors de la perte de cheveux qui est causée par le vieillissement naturel, l’évolution des médicaments et d’obtenir une bonne nutrition peut aider à prévenir la perte de cheveux.

Bien que la perte de cheveux a été autrefois associés au VIH, les médicaments contre le VIH modernes ne causent pas la perte de cheveux.

Ceux avec le VIH qui maintiennent un mode de vie sain en général ne perdent pas leurs cheveux. Et avec le bon traitement, les personnes vivant avec le VIH peuvent vivre une vie longue et en bonne santé.

Parlez-en à votre professionnel de la santé sur les modifications de médicaments ou de style de vie si vous êtes préoccupé par la perte de cheveux.