Publié sur 27 July 2018

VIH est par un baiser? La transmission du VIH

Il y a beaucoup d’idées fausses sur la façon dont le VIH est transmis, alors Fixons la ligne droite record.

virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un virus qui attaque le système immunitaire. Le VIH est contagieuse, mais la grande majorité de vos activités quotidiennes ne présentent aucun risque de transmission du VIH.

Seuls certains fluides corporels - le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, le liquide anal, et le lait maternel - peuvent se propager le VIH. Il ne peut pas être transmis par la salive, la sueur, la peau, les selles ou l’urine.

Donc, il n’y a aucun risque de contracter le VIH du contact social régulier, comme la bouche fermée embrasser, serrant la main, le partage de boissons, ou étreignant parce que ces fluides corporels ne sont pas échangés au cours de ces activités.

La façon la plus courante que le VIH se propage est par le sexe, y compris le sexe oral et anal, ce n’est pas protégée par des préservatifs.

Le VIH peut également être transmis par le partage d’aiguilles et l’utilisation du sang contenant le VIH.

les personnes enceintes vivant avec le VIH peuvent transmettre le virus à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Mais beaucoup de gens vivant avec le VIH peuvent avoir en bonne santé, les bébés séronégatifs en obtenant de bons soins prénatals.

VIH est pas comme un virus du rhume ou de la grippe. Il ne peut être transmis lorsque certains fluides d’une personne séropositive passent directement dans la circulation sanguine ou par les muqueuses d’une personne séronégative.

Les larmes, la salive, la sueur et occasionnel contact peau à peau ne peuvent pas transmettre le VIH.

Il y a aussi pas besoin d’avoir peur de contracter le VIH de l’une des suivantes.

embrasser

Salive porte des traces infimes du virus, mais ce n’est pas considéré comme nocif. La salive contient des enzymes qui décomposent le virus avant qu’il ait une chance de se propager. Embrasser, même « français » ou embrasser la bouche ouverte, ne transmet pas le VIH.

Le sang, cependant, ne porte le VIH. Dans les rares cas où une personne séropositive a du sang dans la bouche - et la personne qui reçoit un baiser plein la bouche a une plaie saignant activement dans la bouche aussi (comme des saignements des gencives, des coupures ou des plaies ouvertes) - un ouvert bouche baiser pourrait entraîner la transmission du virus. Cependant, il y a seulementun cas documenté cela se produise, a rapporté dans les années 1990.

À travers les airs

Le VIH ne se propage pas dans l’air comme un virus du rhume ou de la grippe. Ainsi, le VIH ne peut être transmis si une personne séropositive éternue, tousse, rit ou respire à proximité.

Serrer des mains

Le virus VIH ne vit pas sur la peau d’une personne séropositive et ne peut pas vivre très longtemps en dehors du corps. Serrant la main d’une personne avec le VIH ne se propage pas le virus.

toilettes ou bains Partage

VIH ne se transmet par l’urine ou les selles, la sueur, ou la peau. Le partage des toilettes ou salle de bain avec une personne séropositive ne présente aucun risque de transmission. Le partage de piscines, saunas ou bains à remous avec une personne séropositive est également sans danger.

la nourriture ou des boissons partager

Étant donné que le VIH ne se transmet pas par la salive, le partage de la nourriture ou des boissons, y compris des fontaines d’eau, ne se propage pas le virus. Même si la nourriture a du sang contenant le VIH sur elle, l’exposition à l’air, la salive et l’acide gastrique pourrait détruire le virus avant qu’il ne puisse être transmis.

Grâce à la sueur

La sueur ne transmet pas le VIH. Le VIH ne peut être transmis par contact avec la peau ou la sueur d’une personne séropositive ou de partage de matériel d’exercice.

D’insectes ou d’animaux

Le « H » du VIH signifie « humain ». Les moustiques et autres insectes piqueurs ne peut propager le VIH. Les morsures d’autres animaux, comme un chien, un chat, ou serpent, ne peuvent pas transmettre le virus aussi.

par la salive

Si une personne séropositive crache dans la nourriture ou des boissons, il n’y a aucun risque de contracter le VIH parce que la salive ne transmet pas le virus.

Urine

Le VIH ne peut être transmis par l’urine. Le partage des toilettes ou entrer en contact avec l’urine d’une personne séropositive ne pose pas de risque de transmission.

le sang ou le sperme séché

Le VIH ne peut survivre très longtemps en dehors du corps . En cas de contact avec le sang (ou d’ autres fluides corporels) qui a séché ou a été en dehors du corps pendant un certain temps, il n’y a pas un risque de transmission.

Une personne vivant avec le VIH ne peut transmettre le virus à travers certains fluides corporels si elles ont une charge virale détectable . Ces fluides comprennent:

  • du sang
  • sperme
  • les sécrétions vaginales
  • anal fluide
  • lait maternel

Pour la transmission du virus à se produire, ces fluides doivent alors prendre contact avec une muqueuse (comme le vagin, du pénis, du rectum ou de la bouche), une coupure ou une blessure, ou être injecté directement dans la circulation sanguine.

La grande majorité du temps, le VIH se transmet par les activités suivantes:

  • avoir des relations sexuelles anales ou vaginales avec une personne qui a le VIH sans utiliser un préservatif ou de prendre des médicaments pour prévenir le VIH transmission
  • le partage d’aiguilles ou le partage du matériel utilisé pour préparer des médicaments pour l’injection avec une personne qui a le VIH

Le VIH peut aussi se transmettre de cette façon, mais ce n’est pas commun:

  • par l’intermédiaire d’une personne séropositive qui transmet le virus à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement (cependant, de nombreuses personnes vivant avec le VIH peuvent avoir en bonne santé, les bébés séronégatifs en obtenant de bons soins prénatals, que les soins comprend l’essai pour VIH et le début du traitement du VIH, le cas échéant)
  • accidentellement coincé avec une aiguille contaminé par le VIH-

Dans des cas extrêmement rares, le VIH peut être transmis de la manière suivante:

  • le sexe oral, si une personne séropositive éjacule dans la bouche de leur partenaire et le partenaire a une coupure ou d’une lésion
  • une transfusion sanguine ou greffe d’organe qui contient le VIH (la chance que cela se produise est maintenant très rare - moins de 1 à 1,5 million - parce que le sang et organes / tissus sont soigneusement testés pour des maladies)
  • la nourriture qui a été prechewed (premasticated) par une personne vivant avec le VIH, mais seulement si le sang de la bouche de la personne qui se mélange avec de la nourriture tout en étant mâché et la personne qui reçoit la nourriture mâchée a une plaie ouverte dans leur bouche (les seuls rapports de cette ont été entre soignants et enfants en bas âge; il n’y a pas de rapports de ce type de transmission entre adultes)
  • une morsure, si une morsures de personnes séropositives et transgresse la peau, causant d’importants dommages des tissus (seulement quelques cas de ces projets ont été documentés)
  • sang contenant le VIH venant en contact avec une plaie ou d’une zone de peau cassée
  • dans un cas, kissing bouche ouverte, Si les deux partenaires ont des gencives ou des plaies saignements (dans ce cas, le virus est transmis par le sang, et non la salive)
  • le partage du matériel de tatouage sans stériliser entre les utilisations (il n’y a pas de cas connus aux États-Unis de toute personne de contracter le VIH de cette façon)

Avoir une meilleure compréhension de la transmission du VIH empêche non seulement la propagation du VIH, mais empêche aussi la propagation de la désinformation. VIH ne peut pas se propager par contact occasionnel, comme un baiser, serrant la main, serrant, ou le partage de nourriture ou de boisson (aussi longtemps que les deux personnes n’ont pas les plaies ouvertes).

Même pendant le sexe anal ou vaginal, en utilisant un préservatif correctement empêchera le VIH de se propager , car le virus ne peut pas se déplacer à travers le latex d’un préservatif.

Bien qu’il n’y ait pas un remède pour le VIH, les progrès de médicaments pour le VIH ont considérablement réduit les chances d’une personne vivant avec le VIH de transmettre le virus à une autre personne.

Si vous craignez que vous avez partagé des fluides corporels avec une personne vivant avec le VIH, demandez à un professionnel de la santé la prophylaxie post-exposition (PEP) . PEP peut empêcher le virus de devenir une infection. Il doit être pris dans les 72 heures suivant le contact pour être efficace.

Balises: infectieux, Santé,