Publié sur 4 June 2019

La fibrillation auriculaire et la connexion des maladies

La fibrillation auriculaire (Fib A ) est un trouble du rythme cardiaque qui se traduit par un rythme cardiaque irrégulier et rapide. Il touche quelque 2,2 millions de personnes aux États-Unis.

En plus d’augmenter votre potentiel pour développer d’ autres complications cardiaques, comme l’ insuffisance cardiaque, la fibrillation auriculaire peut augmenter votre risque d’ accident vasculaire cérébral . A propos de 15 pour cent des personnes qui ont des accidents vasculaires cérébraux ont également la fibrillation auriculaire. Ces coups sont souvent mortels .

AFib souvent ne présentent pas de symptômes. Jusqu’à un tiers des personnes atteintes de la condition ne savent même pas qu’ils l’ ont.

Alors, comment exactement AFib conduire à un coup?

Lorsque les deux chambres supérieures de votre cœur battre de façon irrégulière, il peut causer le sang de mettre en commun ou recueillir, développer des caillots. Caillots peuvent déloger et se rendre à différents organes de votre corps, y compris votre cerveau. Lorsqu’un caillot bloque le flux sanguin vers le cerveau, il provoque un accident vasculaire cérébral.

Certaines personnes sont plus à risque de développer la course avec la fibrillation auriculaire. Par exemple, les gens qui sont plus âgés sont plus à risque.

Vous pouvez également être à risque si vous avez:

  • hypertension
  • Diabète
  • antécédents d’AVC précédente
  • l’histoire de l’insuffisance cardiaque

Les bonnes nouvelles sont que jusqu’à 80 pour cent des accidents vasculaires cérébraux chez les personnes qui ont aussi la fibrillation auriculaire peuvent être évités en prenant des médicaments et des changements de style de vie simple. Voici comment réduire votre risque.

Traiter votre AFib

Votre médecin peut vous prescrire des anticoagulants pour réduire votre risque d’accident vasculaire cérébral si vous avez la fibrillation auriculaire. Les médicaments qu’ils peuvent prescrire comprennent:

  • edoxaban (Savaysa)
  • dabigatran (Pradaxa)
  • rivaroxaban (Xarelto)
  • apixaban (Eliquis)
  • warfarine (Coumadin)

l’aspirine à forte dose peut également être recommandée. Si vous avez eu des effets secondaires avec certains médicaments fluidifiant le sang dans le passé, parlez avec votre médecin pour voir si d’essayer un autre type est une option pour vous.

Si vous rencontrez des palpitations cardiaques, l’essoufflement ou d’autres symptômes, consultez votre médecin pour un bilan de santé.

Exercice

De travail réduit votre risque d’AVC. Déplacement de votre corps plus peut également vous aider à perdre du poids et réduire votre tension artérielle. L’exercice cinq fois par semaine à une intensité modérée pendant environ 30 minutes est un bon endroit pour commencer.

Si vous êtes nouveau à l’ exercice , commencez lentement et travailler votre chemin jusqu’à une intensité plus élevée. Avant de commencer une routine d’entraînement, demandez à votre médecin pour obtenir des directives sur ce niveau d’activité est bon pour vous.

Mangez des aliments sains pour le cœur

Manger des aliments sains peut aider à réduire votre risque d’AVC en vous permettant d’atteindre un poids santé, ainsi que de gérer le diabète si vous l’ avez. Bien manger fait aussi de vous sentir mieux et plus d’ énergie. Voici quelques conseils pour une alimentation saine:

  • Choisissez beaucoup de fruits et légumes frais sur les aliments transformés.
  • Optez pour le poulet et les viandes maigres. Vous pouvez également travailler le poisson dans votre alimentation deux ou trois fois par semaine.
  • Choisissez des grains entiers avec teneur élevée en fibres.
  • Choisissez des produits laitiers à faible teneur en matières grasses.
  • Optez pour l’eau et le thé non sucré sur les boissons sucrées.

Maintenir un poids santé

Perdre seulement 10 livres peut diminuer votre risque d’AVC. Non seulement cela, l’excès de poids ou obèses peut conduire à d’ autres complications, comme l’ hypertension artérielle et le diabète. Ainsi , l’ excrétion des livres aide à un certain nombre de façons différentes.

Un indice de masse corporelle (IMC) de 25 ou moins vous met dans la gamme de poids « normal », mais votre médecin est une bonne ressource pour trouver la gamme de poids pour votre santé.

La réduction de l’apport calorique et l’augmentation de l’activité physique régulière peut vous aider à atteindre et maintenir un poids santé. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment commencer, demandez à votre médecin de vous référer à un diététiste. Ils peuvent aider à créer un plan de repas qui répond à vos besoins nutritionnels.

Cessez de fumer et de limiter l’alcool

Fumer peut conduire à plusieurs problèmes de santé, y compris la pression artérielle plus élevée, épaississement du sang, et l’accumulation de plaque dans les artères. Vous pouvez considérablement réduire votre risque d’AVC en arrêtant de fumer aujourd’hui.

Je ne sais pas comment arrêter? Vous ne devez pas le faire seul. Demandez à votre médecin pour certaines ressources qui peuvent vous aider à arrêter de fumer. Il existe des patchs, pilules et autres aides pour cesser de fumer sur le marché, ainsi que des conseils, des groupes de soutien, et plus encore.

Vous pouvez également appeler 800-QUIT-NOW (800-784-8669) pour le support libre ou se référer aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC) page Web qui dispose d’autres ressources pour cesser de fumer.

Essayez boire de l’alcool, mais avec modération. D’autres études doivent être faites dans ce domaine, mais en appréciant juste une boisson chaque jour peut réduire votre risque d’AVC. Le vin rouge est un bon choix car il contient le resveratrol, un composé naturel qui peut protéger votre cœur.

Surveillez votre tension artérielle

Si vous avez une pression artérielle élevée, en gardant vos numéros en échec réduira également votre risque d’AVC. Est considéré comme une pression artérielle saine inférieure à 12080 . Votre médecin peut vous donner une meilleure idée de votre objectif personnel.

Perdre du poids et faire plus d’exercice peut diminuer votre tension artérielle. Vous pouvez également réduire votre consommation de sel à 1500 milligrammes ou moins et rester à l’écart des aliments comme des hamburgers et des produits laitiers entiers. Si vous fumez, arrêtez.

Certaines personnes peuvent avoir besoin de prendre des médicaments de la pression artérielle en plus de faire des changements de style de vie.

Si vous êtes préoccupé par votre risque d’accident vasculaire cérébral, communiquez avec votre médecin. Vous pouvez discuter gérer des problèmes de santé existants qui vous met à risque plus élevé. Votre médecin peut également répondre à vos questions au sujet de la prise de médicaments ou vous donner des ressources pour faire des changements de style de vie, comme cesser de fumer et perdre du poids.

Appelez le 911 immédiatement si vous ressentez des symptômes d’un accident vasculaire cérébral. Ceux-ci inclus:

  • Difficulté à parler ou à comprendre: Vous pouvez vous sentir confus, escamoter mots, ou qui ont du mal à comprendre ce que les gens disent de vous.
  • Engourdissements ou paralysie: Vous pouvez rencontrer ce problème avec votre visage, les bras ou les jambes - le plus souvent sur un seul côté de votre corps. Vous pouvez essayer de lever les deux bras au- dessus de votre tête pour voir si un côté commence à tomber. Si oui, vous pourriez avoir un accident vasculaire cérébral.
  • Problèmes de vision avec un ou les deux yeux: vous pouvez rencontrer un ou flou soudaine noircissement de votre vision, ou vous pouvez même voir double.
  • Maux de tête: Vous pouvez avoir un mal de tête soudain qui est grave. Vous pouvez également vomir ou ressentir des vertiges.
  • Les questions de coordination: Avec le vertige, vous pouvez trébucher ou avoir un équilibre entre des problèmes.

Les chances que vous pourriez avoir un accident vasculaire cérébral sont plus élevés si vous avez AFib, mais il y a beaucoup que vous pouvez faire pour réduire votre risque. Faire le lien entre FibA et accident vasculaire cérébral est la première étape dans le processus.

Vous devriez également indiquer vos autres importantes, les membres de la famille ou des amis de penser « FAST » s’ils pensent que vous pourriez être victime d’un AVC:

  • F ace: Est -ce que d’ un côté de la bouche statisme pendant que vous sourire?
  • A rms: Pouvez - vous lever les deux bras, ou est -ce un bras tomber?
  • S peech: Pouvez - vous parler sans empâtement?
  • T ime: Composez le 911 s’ils observent un de ces symptômes.

Chaque minute compte quand il vient le traitement d’un accident vasculaire cérébral. Plus vous attendez pour obtenir un traitement, plus les dommages du cerveau vous pouvez rencontrer.