/ Santé  / Dépression 

Comment les femmes souffrent de dépression

Alors que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression, les femmes sont également plus susceptibles que les hommes à rechercher un traitement.

Étant donné que les femmes peuvent parfois être plus en contact avec leurs émotions que les hommes, cependant, les symptômes de formes de dépression plus douces peuvent souvent être rejetés comme de simples réactions aux changements de la vie ou les facteurs de stress de tous les jours.

Il est important de connaître les symptômes de la dépression clinique afin de savoir quand demander un traitement.

Les bases de la dépression

Tout le monde a des jours où ils se sentent en bas et même des semaines de tristesse après un événement majeur de la vie négative. Cependant, la dépression prend tristesse une nouvelle étape, qui dure souvent des semaines, des mois, voire des années. Les experts affirment souvent deux semaines comme une référence pour la dépression, bien que chaque patient est différent.

La clé de dépression est qu’il se caractérise par un sentiment d’impuissance en cours et même dévalorisation, et se traduit par une perte d’intérêt pour ce qui a donné une fois que vous plaisir. Les patients déprimés éprouvent souvent un sentiment de fatigue et d’insomnie ou excès sommeil en plus d’un changement des habitudes alimentaires qui pourraient se manifester dans de trop manger ou une perte d’appétit.

Les symptômes peuvent se manifester différemment d’un patient à, mais chez certains patients pensées suicidaires peuvent apparaître, à quel point il est urgent que vous demander de l’aide. Alors que les hommes déprimés sont plus susceptibles de mourir de suicide, les femmes sont plus susceptibles de tenter de se suicider.

Cela peut inciter le besoin immédiat d’un traitement, mais il est préférable si une femme cherche un traitement dès que les symptômes de la dépression commencent, assurant qu’elle reprend sa qualité de vie le plus rapidement possible.

Dépression postpartum

Certaines femmes souffrent de dépression dans les jours, semaines et même des mois après l’accouchement.

La dépression postnatale a été liée au changement soudain des hormones qui suivent la grossesse, ajouté à la responsabilité écrasante soudaine de prendre soin d’un nouveau bébé. Alors que certaines femmes un cas bénin des « baby blues » après l’accouchement, la dépression post-partum est généralement beaucoup plus sévère, avec une perte nette d’énergie et de l’intérêt dans votre environnement, ainsi que l’anxiété, l’insomnie, et le sentiment déconnecté.

Les pensées de suicide peuvent également apparaître au cours de cette période tumultueuse, il est donc important de demander de l’aide si vous pensez que vous pourriez avoir la dépression post-partum.

Les chercheurs ont constaté que beaucoup de femmes qui souffrent de dépression post-partum ont connu des épisodes dépressifs plus tôt dans la vie, peut-être même pendant la grossesse. En étant honnête avec votre médecin au sujet de ce que vous ressentez pendant la grossesse, vous pouvez vous préparer et vos professionnels de la santé la possibilité de dépression post-partum après l’accouchement, en évitant encore l’exacerbation des problèmes.

La dépression chez les femmes âgées

Comme pour la période post-partum, la ménopause met les femmes à un risque accru de dépression, les changements hormonaux qui crée des problèmes chez les femmes déjà en danger.

En général, les femmes âgées sont plus à risque que les hommes plus âgés pour le développement de la dépression, avec des événements de la vie comme la retraite, la ménopause et maladies graves parfois incitation. Chez les femmes âgées, la dépression est souvent traitée comme les patients sont moins susceptibles de mentionner un sentiment de tristesse.

Quand il est mentionné, un médecin peut vérifier à rendre les conditions de santé ne sont pas sûres à l’origine de l’état, comme le flux sanguin parfois restreint peut causer des symptômes ressemblant à la dépression. Ceci est appelé « dépression vasculaire. »

La dépression et d’autres troubles

Chez les femmes et les adolescentes, la dépression peut se manifester parfois dans des conditions supplémentaires, telles que l’anorexie mentale et la boulimie. En fait, la plupart des cas de troubles de l’alimentation sont liés à d’autres problèmes émotionnels, les problèmes alimentaires habituellement liés à l’estime de soi déformée. Anorexie apparaît généralement à l’adolescence et a été liée à la chimie du cerveau, en particulier la sérotonine, qui est le produit chimique croit être en jeu dans la dépression. Comme la dépression, l’anorexie est souvent liée à la génétique, avec un cinquième de tous les patients ayant un parent qui a eu un trouble de l’alimentation.

Bien qu’il soit plus fréquent chez les hommes, certains patients peuvent essayer des femmes à l’automédication avec des médicaments, d’alcool ou la nicotine. Cela peut être dangereux qu’au fil du temps, une dépendance peut se développer et le patient peut être nécessaire pour obtenir un traitement à la fois la dépendance et la dépression.

La dépression est une maladie grave, étroitement liée à la génétique et la chimie du cerveau. Les progrès dans le traitement par la psychothérapie et les médicaments ont permis à ceux qui souffrent de dépression? mener une vie longue et saine, ce qui rend plus important que jamais de chercher un traitement.

#dépression #santé mentale

Comment la dépression brisaient mes relations

Il était un croustillant, chute dimanche quand mon petit ami, B, m’a surpris avec une carte-cadeau pour un internat à proximité. Il savait que j’avais été absent à cheval. J’avais pris des leçons de l’âge de 8 ans, mais arrêté quand la grange a vendu quelques années auparavant. Depuis lors, je étais allé sur quelques randonnées et pris quelques leçons d’abandon, mais rien ressenti la même chose. B avait pris contact avec le directeur de la grange et arrangé pour nous d’aller à la rencontre des chevaux qui étaient disponibles pour bord partiel (ce qui vous permet de payer une redevance mensuelle pour monter le cheval plusieurs fois par semaine). ...

#dépression #santé mentale

Comment la Confession de Barbie fait ses dernières Advocate virale pour la santé mentale

Barbie a travaillé beaucoup d’emplois dans sa journée, mais son rôle moderne comme vlogger peut être l’un de ses plus influents encore - surprenant, compte tenu du passé controverse Barbie a obtenu au sujet de l’image corporelle. La semaine dernière, un utilisateur de Twitter a tweeté une de ses vidéos à partir de 2016 sur le sentiment de bleu. « Barbie sur la dépression » , écrit @RXMANSPHOENIX. « Ce fut assez profond et important. ...

#othernutrition #nutrition

Le Pas de guide BS Bon, Glucides santé

Dynamisez votre corps et votre esprit avec un bon-pour-vous glucides L’industrie de l’alimentation a été vous fait mal en étant fadasse sur les glucides. En dépit de ce que vous avez peut-être entendu, les glucides ne sont pas un non-non. Donc, cesser de se sentir coupable de noshing un macronutriments et de se concentrer plus que nécessaire sur les stratégies intelligentes de consommation de glucides pour alimenter adéquatement votre belle BOD et le cerveau. ...

#othermentalhealth #santé mentale

8 raisons pour vos amis (et Twitter) ne doivent jamais remplacer la thérapie

Environ 1 à 6 adultesdans l’expérience des États-Unis santé mentalequestions dans une année donnée, selon l’Institut national de la santé mentale. Heureusement, parmi les 44 millions d’ Américainssont des célébritésqui utilisent leur plate - forme pour sensibiliser et normaliser parler des problèmes de santé mentale. Cela inclut Kanye West. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); « Je veux changer le stigmate de [le mot] fou, de la santé mentale - période » , a déclaré la personnalité de la radio Charlamagne dans un entretien presque de deux heuresplus tôt ce mois - ci. ...

Comment les femmes souffrent de dépression
Teile das